Bazar de la Littérature

Le Quidditch à travers les âges de J. K. ROWLING

Poster un commentaire

le quidditch à travers les âges j k rowling folio junior
Le Quidditch à travers les âges

de J. K. ROWLING
Folio Junior,
2009, p. 126

Première Publication : 2001

Pour l’acheter : Le Quidditch à travers les âges

Joanne Rowling, née le 31 juillet 1965 dans l’agglomération de Yate, dans le Gloucestershire, en Angleterre, est une romancière anglaise, connue sous le pseudonyme J. K. Rowling. Elle doit sa notoriété mondiale à la série Harry Potter, dont les tomes traduits en au moins 67 langues ont été vendus à plus de 450 millions d’exemplaires. Elle a également utilisé le pseudonyme Robert Galbraith.
Wikipédia.

Harry Potter, Book 1 Book 2  Book 3 
Les Animaux fantastiques 
La Magie des films 

♣ ♣ ♣

S’il vous est jamais arrivé de vous demander qu’elle est l’origine du Vif d’or, comment les Cognards sont apparus ou pourquoi les Wigtown Wanderers portent l’image d’un couteau de boucher sur leurs robes, vous devez lire Le Quidditch à travers les âges. Cette édition est la reproduction exacte du volume conservé à la Bibliothèque de Poudlard où il est consulté presque chaque jour par les fanatiques de Quidditch.

Bizarrement, lorsque les sept tomes de la saga Harry Potter sortaient successivement dans les librairies, je n’étais pas la première à me jeter sur les exemplaires ; mais depuis quelques mois, notamment après la sortie du sixième volet au cinéma, ma « fan-attitude » a pris toute son ampleur. Je lis régulièrement des fanfictions sur le thème et je me suis offert toute la collection des DVDs collector, les deux derniers volets étant arrivés par colis hier dans la journée. L’univers créé par J.K. Rowling me fascine, alors, lorsque j’ai vu que Gallimard Jeunesse proposait en partenariat Les Animaux fantastiques et Le Quidditch à travers les âges, je n’ai pas hésité longtemps ! J’ai été choisie pour chroniquer ce second titre et j’en remercie la team de Livraddict ; Le Quidditch à travers les âges est mon premier coup de cœur de l’année 2010 !

Pour commencer, je trouve le concept de ce manuel vraiment intéressant. En effet, il faut se mettre dans la peau d’un moldu, et alors, l’ouvrage édité chez Wizz Hard Books (au 129b du Chemin de Traverse à Londres), prend toute sa signification.
Ecrit par Kennilworthy Whisp, ce manuel est une copie de l’objet original résidant dans la bibliothèque de Poudlard. Madame Irma Pince – la bibliothécaire méfiante – a fini par accepter la demande spéciale de Dumbledore, et celui-ci s’empresse de nous l’expliquer dans une petite préface. Comme toute bonne propriété de la bibliothèque de Poudlard, une des premières pages sert d’avertissement (« quiconque aurait l’imprudence de déchirer, lacérer, […], devra en subir les conséquences que je [Madame Pince] m’efforcerai de rendre aussi douloureuses que possible. ») et de tableau récapitulatif des emprunts.
Nous apprenons ainsi, avec amusement, que Ron a rapporté l’ouvrage en retard, que Hermione l’a emprunté deux fois et que Drago Malefoy a une jolie écriture. N’oublions pas, à la page suivante, les quelques opinions de sorciers célèbres, opinions qui font grandement sourire, en voilà deux exemples :

« Mr Whisp me semble avoir un avenir très prometteur. S’il continue à faire un aussi bon travail, il se pourrait bien qu’on le voie un jour en photo à côté de moi ! » Gilderoy Lockhart, auteur de Moi le magicien.

« J’ai lu pire. » Rita Skeeter, La Gazette du sorcier.

j k rowlingAprès quelques mots bibliographiques sur le « vrai » auteur (Kennilworthy Whisp) et la préface rédigée par Dumbledore, les dix chapitres consacrés à l’histoire du célèbre sport sorcier défilent sous nos yeux à une vitesse prodigieuse sur environ 120 pages. En quelques heures à peine, chaque moldu ou sorcier débutant fait un tour d’horizon des principales informations concernant leQuidditch ; de ses plus lointaines origines (des différents jeux de balai jusqu’au jeu des marais de Queerditch) aux différentes équipes officielles en passant par les règles et les fautes les plus répandues ; le tout saupoudré de citations et extraits tirés de manuscrits, lettres et livres sorciers.
Malgré la très faible épaisseur de l’ouvrage, les informations offertes sont très denses et sont parfois accompagnées de dessins. Ceux-ci signés Kennilworthy Whisp / J. K. Rowling sont malheureusement assez rares (j’ai seulement compté sept figures).

Pour revenir dans le monde « réel » et retrouver mon enveloppe de simple mortelle non moldue, j’ajouterai que J. K. Rowling a une imagination hors du commun et que l’univers qu’elle a créé est complet et parfaitement bien ficelé. On a l’impression qu’elle a pensé à tout ! Je tiens également à féliciter le traducteur, Jean-François Ménard, qui a fait un sacré travail, notamment au niveau des noms des différentes équipes de Quidditch, des différentes figures et des divers balais. Les jeux de mots sont respectés et sonnent aussi bien en français qu’en anglais (je vous invite à parcourir le petit glossaire dans les dernières pages, pour vous rendre compte du travail). Bravo !

Enfin, ce petit manuel, ainsi que celui consacré aux Animaux fantastiques, sont affiliés à l’organisation caritative anglaise Comic Relief. L’argent obtenu grâce à la vente de ces deux ouvrages est ainsi entièrement utilisé pour aider les enfants des pays pauvres (quelques pages à la fin de l’ouvrage présentent l’organisation et sa mission). Non seulement vous vous faites plaisir avec ce petit livre, mais en plus, vous faites un beau geste. N’hésitez plus ! Et, de mon côté, je vais me procurer au plus vite Les Animaux fantastiques.

Un très bon moyen pour replonger dans l’univers d’Harry Potter. J. K. Rowling nous prouve une fois de plus qu’elle a créé un monde complet et bien ficelé. Le concept du « jeu de rôle » puisque pour apprécier ce livre dans sa totalité, il faut se mettre à la place d’un moldu. C’est très bien écrit et hyper intéressant (même pour ceux qui n’aiment pas le sport !). Félicitations au traducteur français, qui a su rendre les jeux de mots et sonorités. L’affiliation à l’organisation Comic Relief : acheter ce livre c’est faire une bonne action ! Un petit format pratique et joli !
Evidemment, c’est trop court et trop vite lu (j’aurais aimé une centaine de pages de plus dans le monde si particulier et magique de J. K. Rowling). Les illustrations de J. K. Rowling sont trop rares (seulement sept)…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s