Bazar de la Littérature

Hunger Games, Tome 1 de Suzanne COLLINS

2 Commentaires

hunger games 1 suzanne collins

coupdecoeur

Hunger Games,
Tome 1

de Suzanne COLLINS
Pocket Jeunesse, 
2009, p. 399

Première Publication : 2009

Pour l’acheter : Hunger Games, Tome 1

Suzanne Collins est une écrivain et auteure américaine qui écrit depuis vingt ans des scénarios de programmes de télévision pour la jeunesse. Elle a connu un grand succès grâce à ses romans de la trilogie The Hunger Games, après avoir écrit plusieurs livres de fantasy.

 Tome 2  Tome 3 

♣ ♣ ♣

Katniss, 16 ans, chasse chaque jour en dehors du territoire, avec son ami Gale, depuis la mort de son père quelques années plus tôt. Grâce à ses prises, elle parvient à nourrir quotidiennement sa mère et sa petite sœur et à se faire un peu d’argent sur le marché noir.
Comme chaque année, le jour de la Moisson arrive. Katniss et Gale s’inquiètent des statistiques car leur nom apparaît des dizaines de fois… Mais, comble de malchance, la jeune fille choisie dans le district 12 – leur district – n’est autre que Primrose, la petite sœur deKatniss, alors que son nom n’apparaissait qu’une fois pour le tirage au sort ! Ne voulant pas que sa petite sœur fragile subisse l’horreur des Hunger Games, Katniss se porte volontaire pour prendre sa place.
Bien vite, elle est conduite en compagnie de Peeta – le garçon du district 12 sélectionné – au Capitole où elle va subir un entraînement et où il s’agira de se vendre intelligemment pour recevoir un maximum de sponsors avant d’entrer dans l’arène… de laquelle seulement un seul des 24 participants ressortira vivant !

Voilà des mois que j’entends parler d’Hunger Games et que je vois les compliments fleurir sur les blogs que je visite. Evidemment, j’avais très envie de me faire ma propre idée, mais comme mes acquisitions dépendent essentiellement de mes trouvailles d’occasion et des trocs, il fallait attendre que l’occasion se présente… Et voilà que la chance tourne et que Elea23 me le propose en échange ! Et comme les choses sont bien faites (si si !), une lecture commune s’est mise en place sur Livraddict, dans la même période !
Je sortais des quatre lectures contemporaines de la rentrée littéraire, j’avais très envie de littérature imaginaire ; Hunger Games est tombé à piques ! Alors mon ressenti doit être très influencé par cet « environnement » et peut-être que si j’avais lu ce premier tome entre deux autres titres du genre, mon impression serait différente ?… Pour l’heure, même si ça n’a pas été la lecture du siècle, c’est quand même un joli petit coup de cœur qui me donne sérieusement envie de lire la suite !

Le gros plus de cette histoire réside dans son contexte. 
Dans une Amérique du Nord post-apocalyptique rebaptisée Panem, séparée en 12 districts (le 13ème a été anéanti par le gouvernement pour rébellion) ayant chacun une spécialité, toute la population se réunit chaque année pour assister aux Hunger Games que l’on peut traduire par « Jeux de la faim ». Les 24 participants (un garçon et une fille par district), âgés de 12 à 18 ans, sont tirés au sort, entraînés pendant quelques jours aux techniques de combat et de survie (les districts les plus favorisés – les premiers – s’entraînent depuis leur naissance, on les appelle les « carrières »), relookés et enfin enfermés dans une arène. Nous voilà de retour aux jeux du cirque romain où les combattants s’entretuaient pour le plus grand plaisir – malsain – des spectateurs-voyeurs. 
Chaque année la configuration de l’arène change (désert aride, zone glacière, montagne escarpée,…) mais le but est le même : les participants doivent s’entretuer pour que seul le meilleur survive. Evidemment, les juges et donc le gouvernement, pour corser un peu le show, n’hésitent pas à modifier les règles, déclencher des catastrophes « naturelles » ou encore provoquer les affrontements. Tout est filmé, tout est fait pour que le spectacle soit à la hauteur. On en vient donc aux thèmes, ô combien d’actualité, du voyeurisme et de la téléréalité où l’humanité n’a plus d’importance, seul le show compte et peu importe ce qu’il faut faire pour en arriver là…

suzanne collinsDans ce contexte particulier, on découvre Katniss l’héroïne, une jeune fille forte. Je ne l’ai pas toujours appréciée malgré son courage et sa ténacité ; elle a un côté très naïf qui m’agaçait parfois, mais elle évolue au fil des jours dans l’arène, c’est ce qui importe. Peeta quant à lui, le fils du boulanger choisi pour lui « tenir compagnie » dans l’arène, est une figure que j’ai beaucoup aimé ; sans doute le personnage que j’ai préféré. Posé, réfléchi,… j’irai même jusqu’à dire « noble ». Il suit une ligne de conduite du début à la fin, sans compter que, contrairement à Katniss, il voit un peu plus loin que le bout de son nez… Bref, je l’ai beaucoup apprécié.
Les personnages secondaires sont nombreux mais assez bien traités pour qu’on les différencie et apprenne à les aimer. Citons ceux qui m’ont le plus marquée : Primrose, la petite sœur de 12 ans, douce et fragile qui adore les animaux ; Gale, l’ami de chasse de 18 ans qui, je n’en doute pas, ne voit pas uniquement Katniss comme une camarade ; Haymitch, l’ancien survivant du district 12, ivrogne qui devient le mentor de Katniss et Peeta pendant les jeux ; Cinna, le styliste de la jeune fille, qu’on voit peu mais qui inspire la sympathie ; ou encore la petite Rue, la benjamine des Hunger Games qui a plus d’un tour dans son sac… 
J’en oublie beaucoup mais ils sont trop nombreux pour être tous cités ici. Suzanne Collins nous offre là une palette de personnages fouillés et attachants !

J’ai également apprécié le rythme de cette histoire. Je pense qu’on peut grossièrement couper ce premier tome en trois parties (différentes de celles données par l’auteure) : pour commencer, l’introduction du monde avec la présentation des personnages, jusqu’à la sélection ; ensuite l’entraînement, le relookage et tout ce qui se passe avant d’entrer dans l’arène ; et enfin, les Hunger Games en eux-mêmes. Evidemment, la plus longue est la dernière, mais les premières ne sont pas dénuées d’intérêt et ne sont pas du tout ennuyeuses (ce qu’on peut parfois reprocher aux premières pages d’un livre du genre). Les chapitres courts entretiennent ce rythme soutenu ; les quelques 380 pages se dévorent sans aucun temps mort, c’est même assez addictif !
Quant au style de Suzanne Collins en lui-même, je n’ai pas grand-chose à en dire. Je me base bien sûr sur la traduction française que j’ai trouvé fluide et agréable à parcourir. J’ai aimé suivre cette histoire du point de vue exclusif de Katniss (à la première personne du singulier, donc) qui rend les choses encore plus palpables et prenantes. On découvre tout en même temps qu’elle, à travers ses yeux ; on a l’impression d’y être !

Si je n’ai pas eu d’énorme coup de cœur (peut-être à cause de l’héroïne que je n’ai pas constamment adorée), on peut quand même parler de petit coup de cœur… alors je lirai la suite – qui s’annonce différente et peut-être plus « mature » – avec beaucoup de plaisir ! Il faudra également que je revoie Battle Royale et que je lise le livre d’origine ; l’histoire abordant les mêmes thèmes. Une adaptation est prévue pour 2012, si je ne me trompe pas… affaire à suivre !

 

Publicités

2 réflexions sur “Hunger Games, Tome 1 de Suzanne COLLINS

  1. J’ai adoré cette série et particulièrement le premier. Ils refont une adaptation de Battle royal ? Il faut moi aussi que je lise les mangas à l’origine un jour !

    J'aime

  2. Pingback: Des sagas dans la bibliothèque ! | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s