Bazar de la Littérature

28, allée des Ormeaux de Tiffany SCHNEUWLY

6 Commentaires

28 allée des ormeaux
28, allée des Ormeaux

de Tiffany SCHNEUWLY
Nergäl,
2013, p. 153

Première Publication : 2013

Pour l’acheter : Sur la boutique de Nergäl

 

Tiffany Schneuwly est une auteure fribourgeoise. Elle écrit depuis son plus jeune âge. Elle participe à plusieurs concours littéraires régionaux. Elle décide alors d’aller plus loin en envoyant sa toute première histoire à des maisons d’éditions. Et c’est ainsi que l’aventure commence…

Le Requiem d’un soupir

 

 

À 27 ans, il est grand temps pour Liam de prendre son envol. Lorsque le jeune homme se voit offrir une promotion qui l’enverra bien loin de la maison familiale, il n’hésite pas et se met en quête de son premier appartement.
Sise au « 28, allée des Ormeaux », sa nouvelle demeure lui paraît idéale. Jusqu’à ce qu’il se rende compte que ses voisins ont un sérieux penchant pour le suicide.
Est-ce une coïncidence ? Quel mystère plane sur le « 28, allée des Ormeaux » ?

 

Tiffany Schneuwly est une jeune femme que j’ai déjà eu l’occasion de croiser plusieurs fois lors de mes virées en salons. A chaque fois, la rencontre a été plus qu’agréable, puisque l’auteure est adorable et aime discuter avec ses lecteurs. J’ai donc franchi le pas, il y a quelques mois, avec ma découverte du Requiem d’un soupir qui, même si elle n’était pas exempt de défauts, m’avait procuré beaucoup de fortes émotions.
28, allée des Ormeaux vient d’être publié aux éditions Nergäl – petite maison que j’essaye de suivre assidument – et m’a été chaudement recommandé par Magali. J’ai tourné les premières pages un soir d’orage, ce qui m’a bien aidée à me mettre dans l’ambiance. Pendant quelques heures, j’ai connu quelques petites frayeurs et ai pris plaisir à suivre les péripéties, curieuse de découvrir comment toute cette histoire allait se terminer. Une lecture sympathique et agréable mais qui m’a paru tout de même assez classique dans sa construction et son intrigue et ne m’a donc pas beaucoup surprise.

Les premiers chapitres permettent aux lecteurs de découvrir les personnages, notamment le principal – Liam – et son proche entourage mais offrent également les premiers instants dans le fameux 28, allée des Ormeaux. L’arrivée du jeune homme n’est pas sans péripéties puisque, après la rencontre avec l’ours de concierge, il emménage… sous les yeux de la police, venue enquêter sur place sur la mort d’un couple de personnes âgées a priori sans problème.
Et très vite, de nombreux incidents louches vont se produire dans cet immeuble déjà réputé pour abriter un grand nombre de suicides mystérieux… Liam se retrouve embarqué dans cette histoire, lui qui souhaitait seulement commencer une nouvelle solitaire dans son premier appartement à lui… Tous les voisins semblent mourir les uns après les autres et les forces de l’ordre pensent que le nouveau locataire est le coupable idéal. Lui aussi commence à se poser des questions lorsqu’il se réveille, un matin, en possession d’un beau dessin signé de sa main… représentant une des scènes de crime ! Est-il somnambule ? Il n’a aucun souvenir d’être l’auteur de cette preuve quasi photographique mais il ne peut le nier, c’est bien son coup de crayon.
Heureusement, une petite fille vivant dans l’immeuble va l’aiguiller. Etrangement, c’est la seule (à part le concierge) à avoir les idées assez claires pour se rendre compte de ce qui se passe. Haute comme trois pommes, elle va aider notre héros à trouver une solution à ce problème d’immeuble hanté.

Ce n’est jamais un mystère, cet immeuble est hanté. Le lecteur le découvre très vite puisque le tout premier chapitre revient sur un évènement du passé… lié à notre 28, allée des Ormeaux actuel, ça ne fait aucun doute. Cette précipitation est peut-être ce que je regrette le plus de ma lecture.
J’aurais aimé que Tiffany prenne davantage le temps de faire douter ses lecteurs, d’installer des scènes angoissantes dans lesquelles on n’aurait pas eu de réponses claires… j’aurais aimé me demander ne serait-ce qu’une fois : « l’immeuble est-il hanté par un esprit machiavélique ou l’explication est-elle beaucoup plus rationnelle ? » ; mais je n’ai pas eu ce plaisir car dès le début, je savais que la cause surnaturelle était la seule retenue. De ce fait, l’enchainement des évènements, l’intrigue en général, ne m’ont pas paru très surprenants. L’ensemble reste très « classique » dans le genre et c’est un peu dommage.
Quant à la résolution du « mystère » et l’explication liée à l’immeuble et à son « esprit farceur »… j’avoue avoir été un peu déçue. J’ai trouvé la réponse un peu tirée par les cheveux et n’ai pas forcément été convaincue (notamment par ce qui tourne autour du nombre 28).

Malgré tout, ma lecture a été agréable et fluide. J’avais envie de connaître le fin mot de l’histoire et j’avoue avoir sursauté plus d’une fois pendant certaines scènes (je vous rappelle que j’ai lu pendant un orage). Je trouve que le style de Tiffany Schneuwly a évolué, positivement évidemment. On sent un peu plus de maturité dans les descriptions, dans les dialogues. Les mots me paraissent mieux choisis, moins hésitants. L’ensemble reste assez simple mais cette simplicité permet facilement aux lecteurs de s’immerger dans l’histoire et de vivre les scènes avec les personnages. Les pages se tournent donc assez rapidement, aidées également par des chapitres très courts qui rythment le tout.

Un court roman qui n’est pas dénué d’intérêt et de scènes marquantes mais qui reste, dans le genre, somme toute classique et donc sans réelles surprises. De l’auteure, j’ai préféré le précédent – Le Requiem d’un soupir – qui, même s’il était un peu plus faible au niveau de la forme, surprenait par la grande émotion qu’il dégageait.
Tiffany Schneuwly semble avoir plusieurs cordes à son arc et je ne doute pas qu’elle saura changer à nouveaux d’horizons la prochaine fois. En tout cas je serai au rendez-vous !

Merci aux éditions Nergäl pour cette nouvelle découverte !

Publicités

6 réflexions sur “28, allée des Ormeaux de Tiffany SCHNEUWLY

  1. Il a l’air cool! 🙂 Je ne connaissais ni le livre ni l’auteur mais ça a l’air sympa a lire.

    J'aime

  2. Ce roman m’intrigue. J’aime beaucoup la couverture déjà et puis le résumé m’allèche particulièrement. Je vais sans doute me le commander sur le site des éditions. Merci!

    J'aime

  3. Je viens de le terminer (enfin en début de semaine) et je dois bien avouer que je suis d’accord avec toi dans la globalité de ta chro’ ^_^ J’ai moins accroché à l’histoire comparé au précédent roman de Tiffany, c’est peut-être du au fait que je ne suis pas habituée à ce genre, mais ce fut tout de même une lecture fluide et agréable grâce à la plume de notre Suissesse favorite, même je suis un peu restée perplexe face à l’explication et au dénouement et finalement, il devient quoi Pierre ?!
    Enfin bref c’était sympa =)

    J'aime

  4. Pingback: Auteurs (M – Z) | Bazar de la Littérature

  5. Pingback: Titres (A – K) | Bazar de la Littérature

  6. Pingback: Premières publications | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s