Bazar de la Littérature

Wormworld Saga, Tome 1 : Le Voyage commence de Daniel LIESKE

8 Commentaires

wormworld saga 1 dupuis lieskecoupdecoeur
Wormworld Saga, 
Tome 1 :
Le Voyage commence

de Daniel LIESKE
Dupuis,
2014, p. 128

Première Publication : 2012

Pour l’acheter : Wormworld Saga – Tome 1

 

 

Né en 1977 en Allemagne, Daniel Lieske crée de véritables Chroniques de Narnia 2.0. Le voyage auquel il nous convie est somptueux : les graphismes qui évoquent Miyazaki sont tout simplement d’une lumière et d’une beauté à couper le souffle, sur la trame d’une « fantasy » éternelle. En lançant sa saga sur la toile, il a déjà rassemblé plus d’un million de lecteurs !

Le Site officiel 

 

♣ ♣ ♣

 

Jonas est un jeune garçon rêveur, il passe le plus clair de son temps à inventer des aventures toutes plus épiques les unes que les autres. Il aime se réfugier dans le grenier de sa grand-mère dans lequel il découvre par hasard un tableau qui s’avère être un passage vers un autre monde.
Un véritable rêve éveillé… jusqu’à ce que le passage se referme derrière lui !

the-wormworld-saga planche

A l’origine de la saga Wormworld : un peintre allemand ayant sévi dans le monde du jeu vidéo et une aventure publiée par petits chapitres, entièrement en ligne. Confortée par le succès quasiment immédiat, Daniel Lieske se lance dans la publication de son histoire dont voici le premier volume, aujourd’hui traduit en français… et je remercie Dupuis pour cette initiative couronnée de succès.

S’inspirant des bases classiques de la fantasy pour enfants (difficile de ne pas penser, par exemple, à C. S. Lewis et à son Monde de Narnia lorsque le petit héros passe dans un monde parallèle), l’auteur-illustrateur ne manque pourtant pas de séduire et de nous emporter dans son univers. Le lecteur suit ici un jeune héros qui, alors qu’il vit son dernier été d’insouciance avant son entrée au collège – préférant explorer la forêt et le grenier de sa grand-mère plutôt que faire ses devoirs de vacances – va découvrir un passage vers un monde nouveau, particulièrement coloré et aussi particulièrement inhospitalier.

De cet univers parallèle, nous ne verrons pour le moment pas grand chose, ce premier volume s’attardant surtout sur la mise en place des personnages et leur situation initiale. C’est ainsi l’occasion de faire plus ample connaissance avec Jonas, petit garçon à l’imagination débordante, vivant une situation un peu difficile avec un père qui aimerait le voir beaucoup plus concentré sur sa scolarité. Enfant solitaire, fils unique apparemment sans maman (en tout cas, on ne la voit pas et l’auteur n’en parle pas), c’est un héros classique, a priori sans surprises mais qui n’en reste pas moins attachant.
Autour de lui, nous découvrons rapidement le père et la grand-mère qui semblent former une petite famille unie et, à son arrivée dans l’autre monde, une alliée qui l’attendait. J’imagine que le volume suivant permettra d’en savoir plus sur cette jeune femme et sur les autres figures peuplant ce nouvel univers.
Vous l’aurez compris, il s’agit d’un premier volet – rassemblant 3 chapitres – plutôt introductif, qui pose quelques bases assez classiques, laisse entrevoir quelques mystères et une aventure plus importante… et qui met pas mal l’eau à la bouche.

Si l’intrigue peut souffrir de son petit manque d’originalité (en tout cas pour le moment), la forme elle, suffit amplement à séduire. Entièrement conçues sur tablette graphique (peinture digitale), les illustrations rappellent fortement les jeux vidéo.
La beauté des teintes et du graphisme explosent véritablement dès l’entrée dans ce nouveau monde hyper coloré. Les décors n’ont pas été sans me rappeler le Teldrassil (départ pour les elfes de la nuit) de World of Warcraft et les créatures extraordinaires y évoluant pourraient s’apparenter à des Pokémons géants (ou non d’ailleurs) multicolores.
Dans les annexes finales – nombreuses et très intéressantes – l’auteur-illustrateur revient sur la genèse de son projet et sur les différentes étapes de création. Il revient notamment sur l’importance de la lumière dans son travail, il s’est donc inspiré de lieux réels et de photographies pour certaines scènes, notamment celles se déroulant dans la forêt bordant la maison de la grand-mère. Visuellement c’est vraiment très beau, à mon goût, mais il faut apprécier le style.

Si vous souhaitez vous faire une petite idée du visuel et de l’intrigue de Wormworld, je vous invite à visiter le site internet dédié à la saga. Saga qui, à mon avis, mérite amplement d’avoir été publiée. J’attends le deuxième volume – prévu à l’automne 2014 en France – avec grande impatience.

Un énorme merci à Babelio et Dupuis pour cette belle découverte !

Publicités

8 réflexions sur “Wormworld Saga, Tome 1 : Le Voyage commence de Daniel LIESKE

  1. Tu m’as convaincue, WL immédiatement !

    J'aime

  2. Les dessins ont l’air superbe ^^ si je tombe dessus je ne dirais pas non .

    J'aime

  3. ça a l’air vraiment très beau et ce sont des histoires dont je ne me lasse pas. Je tenterai certainement l’aventure si je le trouve en médiathèque.

    J'aime

  4. Pingback: Mes Acquisitions 2014 – 14 (du 07/04 au 13/04/14) | Bazar de la Littérature

  5. Je l’avais vu au salon du livre de Paris, les dessins m’avaient tout de suite attirée ! Je ne l’ai pas acheté car je ne savais pas de quoi ça parlait et j’attendais un peu plus d’avis ! Du coup, maintenant, je regrette un peu de ne pas l’avoir acheté ^^

    J'aime

  6. Pingback: Premières publications | Bazar de la Littérature

  7. Pingback: Des sagas dans la bibliothèque ! | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s