Bazar de la Littérature

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux de Beth FANTASKEY

6 Commentaires

comment se débarrasser d'un vampire amoureux 2 beth fantaskey france loisirs
Comment se débarrasser d’un vampire amoureux,
Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux
de Beth FANTASKEY
France Loisirs,
2012, p. 320

Première Publication : 2011

Pour l’acheter : Comment sauver un vampire amoureux

Beth Fantaskey est née en Pennsylvanie. Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, son premier roman, a connu un immense succès dans le monde entier.

Tome 1 

♣ ♣ ♣

Lorsque Jessica Packwood a appris qu’elle était une princesse vampire roumaine, elle a eu le choc de sa vie. Il s’avère que c’était la partie facile. Maintenant, en tant qu’épouse du prince Lucius Vladescu, elle doit réclamer son trône et convaincre une nation de vampires qu’elle est apte à être leur reine. Mais Jess ne peut même pas commander un repas décent au personnel roumain de son château, et encore moins faire face à ses sujets, des morts-vivants sournois qui aimeraient la voir échouer. Et quand Lucius est accusé du meurtre d’un vampire nommé Elder et emprisonné privé du sang dont il a besoin, Jessica se retrouve seule et doit lutter pour leur survie à tous les deux. Prête à tout pour laver le nom de son mari et obtenir sa libération, elle requiert l’aide de sa meilleure amie Mindy Stankowicz et celle du mystérieux cousin Italien de Lucius, Raniero Lovatu. Mais ils cachent tous deux de sombres secrets. Jess comprendra-t-elle à qui elle peut faire confiance – et la façon d’acquérir le pouvoir – avant qu’elle ne perde tout, y compris le vampire qu’elle aime ?

/!\ Spoilers sur le tome 1 ! /!\

Soyons clairs, ce deuxième et dernier tome de la duologie Comment se débarrasser d’un vampire amoureux est définitivement une lecture qui ne restera pas dans les annales. Je n’irai pas jusqu’à parler de déception puisque je n’avais aucune attente le concernant, mais il est clair que ce n’est pas un livre que je conseillerais.
J’avais vraiment beaucoup aimé les deux premiers tiers du premier tome qui m’avaient beaucoup fait rire ; et même si la suite s’était gâtée en glissant vers une ambiance ratée beaucoup trop sérieuse et classique, je gardais une impression générale plutôt positive. Ici, je ne retire malheureusement pas grand-chose de positif.
Je me suis beaucoup ennuyée à cause d’une intrigue trop simpliste, je n’ai pas apprécié les personnages (notamment l’héroïne que j’ai trouvée vraiment gourdasse) et le style, bien qu’agréable à parcourir, n’a pas su effacer les autres nombreux défauts. Le premier tome se suffit amplement à lui-même, il vaut mieux s’en contenter !

Jessica et Lucius se sont mariés. La jeune fille vit maintenant auprès de lui, dans sa luxueuse et ancienne demeure en Roumanie. Loin du quotidien d’une adolescente américaine, notre héroïne doit apprendre à se comporter selon son nouveau rang : elle est amenée à devenir reine. Donner des ordres, tenir tête à d’anciens cruels vampires peu désireux de voir changer les choses et surtout, gérer la condamnation de son mari, voilà qui semble très difficile à assumer pour la jeune Jessica.
A vrai dire, je l’ai trouvée vraiment peu intéressante dans ce tome. Je n’ai pas retrouvé ce qui m’avait séduit chez elle précédemment, elle n’a su que m’agacer ici. Molle, passive, chouineuse qui ne voit rien venir et ne comprend rien… Elle déçoit. Je conçois que son changement de vie la perturbe tant qu’elle peine à s’y faire et à entrer dans la peau d’une princesse de poigne mais Beth Fantaskey donne l’impression que son héroïne ne fait aucun effort pour sortir la tête de l’eau, elle se laisse balloter d’une scène à l’autre, complètement spectatrice de sa vie… heureusement, un déclic semble se faire au bout d’un (long) moment et elle reprend les choses en main pour sauver Lucius. Mais c’était in extremis !
Lucius, parlons-en. Je ne sais plus s’il m’avait convaincu dans le tome précédent, en tout cas ici, il est quasiment absent tout du long, on ne le croise qu’à travers quelques-uns des mails qu’il échange avec son cousin. Et les rares fois où il fait une apparition (avant d’être emprisonné), il ne sert pas à grand-chose, il faut bien l’avouer. L’auteure tente de nous faire comprendre qu’il est puissant et parvient à tenir tête aux Aïeux, qu’il peut être dangereux mais aussi empli de patience pour sa jeune épouse un peu gourdasse… Personnellement, je trouve cette figure bien trop peu développée pour que je puisse m’y attacher. Il ne m’a fait ni chaud ni froid.
Pas plus que les scènes de tendresse entre les deux jeunes héros, d’ailleurs. Très rares, il faut dire que les deux jeunes gens sont finalement assez peu réunis dans ce deuxième tome, il ne se passe rien d’extravaguant entre eux et quand Beth Fantaskey leur accorde un baiser, on n’y croit pas. C’est très plat et ne procure aucune émotion si ce n’est l’ennui. Dommage, les joutes verbales entre les Jessica et Lucius m’avaient amusée dans le premier volet. Mariés et amoureux, ils sont tellement « posés » qu’on dirait qu’ils ont pris 70 ans dans les dents. Boriiiiiiing.

jessica rules the dark side beth fantaskeyFinalement, les personnages les plus « intéressants » sont les secondaires. Pas tous, mais deux d’entre eux sortent totalement du lot : Mindy la meilleure amie de Jessica et Raniero le cousin de Lucius. Tous les deux se sont rencontrés lors du mariage des deux héros et, malgré toutes leurs différences, se sont lancés dans une relation… compliquée. Entre la jeune fille matérialiste qui rêve de devenir coiffeuse pour stars et le vampire hippie végétarien, comment vous dire… ce n’est plus un fossé, c’est un gouffre ! Malgré tout, la tendresse qui les unit est réelle et saura très certainement les réconcilier ? Voilà une romance qui, si elle ne m’a pas fait rêver (elle est tout de même très attendue), m’a tout de même davantage divertie que l’histoire d’amour ennuyeuse entre Jessica et Lucius.
Le caractère des deux protagonistes y est certainement pour beaucoup, notamment celui de Mindy qui prend complètement le pas sur Jessica, c’est indéniable. Fraîche et très fun, elle m’aurait peut-être aussi tapé sur le système si elle avait été la « vraie » héroïne de l’histoire mais là, elle tient son rôle secondaire à la perfection et s’avère indispensable à l’avancée et à la légèreté de l’intrigue.
Raniero est lui aussi un personnage qui ne manque pas de panache et de charisme. C’est même dommage qu’il soit traité avec autant de légèreté et de superflu, je suis persuadé qu’il avait encore beaucoup de choses à nous raconter et tout comme sa compagne, il brille ici d’un éclat beaucoup plus fort que Lucius, censé être la figure masculine « principale ». Heureusement qu’ils sont là ces deux-là !

Malgré toute la bonne volonté de ce couple secondaire, il n’y a pas grand-chose à sauver de l’intrigue principale qui pourrait être résolue dès le début (pas difficile de trouver le nom du coupable et son mobile) si Jessica arrêtait un peu de se regarder le nombril. Le suspens n’existe pas, le mystère non plus d’ailleurs. C’est vraiment trop simpliste pour captiver le lecteur. Je le répète, je me suis ennuyée tout du long.

Heureusement, les chapitres ultra-courts rythment un peu l’ensemble ; de même que l’alternance des points de vue. En effet, Beth Fantaskey a ici décidé de laisser la parole tour à tour à Jessica et Mindy. Chacune d’entre elles prend alors soin de nous raconter ce qu’elle voit, entend, comprend, déduit… le lecteur avance donc dans l’histoire à travers deux points de vue différents.
L’aventure de l’héroïne est si peu passionnante que je remercie l’auteure de nous avoir proposé les pensées de sa meilleure amie, pensées plus cohérentes et bien plus déterminantes pour l’avancée de l’intrigue. Encore une fois, heureusement que cette figure secondaire était là !

Je suis bien désolée d’en arriver à cette conclusion mais force est de constater que cette suite est ratée et n’a aucun lieu d’être. Inutile et ennuyeuse au possible, oubliez-la et contentez-vous du premier tome qui lui, au moins, a le mérite de faire sourire une bonne partie de l’histoire en détournant le mythe du vampire !

Illustration : Couverture de l’édition en vo (on dirait presque un mauvais Harlequin, non ?).

 

Publicités

6 réflexions sur “Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, Tome 2 : Comment sauver un vampire amoureux de Beth FANTASKEY

  1. Après avoir lu ton avis, je suis ravie de ne pas avoir lu ce deuxième tome 🙂 Dommage, car j’avais trouvé le premier tome plutôt sympa et divertissant bien que je ne supportais pas Jessica.

    J'aime

  2. Pingback: What’s up weekly ? 2015 – 6 (du 09/03 au 22/03/15) | Bazar de la Littérature

  3. Bjr j’aimerai savoir si un tome 3 va sortir j’adore ce livre et j’aimerai avoir une suite seriez vous si une suite va sortir ??

    J'aime

  4. Pingback: [Bilan] Mars 2015 | Bazar de la Littérature

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s